CES HISTOIRES DE MON PAPA

ces histoires de mon papa A kaleidoscope de moi

Quand on passe le demi-siècle, on a des choses à raconter et beaucoup. Parce qu’on a eu une vie riche et pleine. Même si cette dernière n’est pas rose (la vie ne l’est jamais), elle n’est pas aussi terne qu’on le croit.

Mon papa a passé depuis un bout le cap du demi-siècle et des histoires, il en a eu à raconter.

Aujourd’hui, j’aimerais partager quelques-unes de ces histoires avec vous, parce que ça fait partie de lui, mais aussi de moi.

Quand Papa décide de se rendre au cinéma à Florence.

Cette histoire est l’une des plus drôles parmi tant d’autres qu’il nous a racontés. Ce jour-là, il souhaitait se rendre au cinéma pour se détendre. En tant qu’étudiant, il n’avait pas de grands moyens donc à choisir, il décide de se rendre dans un cinéma situé dans un quartier populaire. Le prix du ticket est abordable et c’est tout content que Papa s’installe dans un siège pour regarder son film. Quelques secondes après qu’il se soit installé, un homme s’installe sur le siège à côté. Papa ne lui prête aucune attention et reste concentré sur son film. Et là, pendant qu’il est focus sur l’écran, il sent une main se dépose délicatement sur sa cuisse et remonte. Papa n’a pas laissé le temps à l’individu d’accomplir sa basse besogne. Étant un pratiquant de l’Aikido, il utilise le tranchant de sa main qu’il abat sur l’une des rotules du quidam, et étouffe son cri de la main. Le monsieur dès qu’il peut se libérer s’enfuit en trainant le pied. Cette histoire continue de nous faire rire jusqu’à maintenant. Quand c’est lui qui l’explique, c’est à se tordre de rire parce qu’il est très gestuel. Parce qu’on sent encore la colère en lui, des années après.

Quand Papa nous parle de notre arrière grand-père maternel

Je sais que mon grand-père maternel était un grand chef Guéré (ethnie de l’ouest de la Côte d’Ivoire) de Toulepleu. Nous avons encore les photos de ma grand-mère maternelle avec une magnifique tenue, un afro que les nappys cherchent encore sans succès et ses servantes à ses pieds qui la soufflaient. Une photo qui respire la dignité et le pouvoir et cette femme avec son sourire plein d’amour et de gentillesse. Bref, revenons à l’histoire. Il y a peu, Papa nous apprend que notre arrière grand-père a été emprisonné à la prison qui se situait si je ne me trompe pas à la place de la Catédrale St Paul du Plateau. Moi j’ai sursauté. On avait un parent qui avait fait la prison. Et je lui demande de nous raconter dans quelle circonstance est ce que notre arrière pépé s’est retrouvé en prison. Il nous apprend qu’il avait été accusé d’avoir lancé une flèche mystique destinée à tuer le président Houphoet Boigny depuis Toulepleu. J’étais sidérée. Il est resté quelques mois avant qu’il ne soit gracié. Il ne voulait recevoir de visite que de ma mémé (la maman de mon papa). Quand il est retourné chez lui, il a fait quelques semaines avant de rendre l’âme. Il n’était pas malade. Pour moi, il s’est laissé mourir touché dans sa dignité. C’est une histoire qui m’a particulièrement touchée. Même si je ne l’ai pas connu, j’imagine ce qu’un chef peut ressentir en étant emprisonné et j’ai eu mal.

Quand Papa nous apprend qu’il a failli mourir à l’âge de 4 ans.

Cette histoire-là, il nous l’a raconté il y a peu. Il était âgé de quatre ans quand il est tombé gravement malade. Mon grand-père l’a emmené au dispensaire afin qu’on lui donne un traitement. Il recevait donc au moins 4 piqures par jour, mais les choses ne s’arrangeaient pas. Et puis son père a dû se rendre sur Toulepleu et il a demandé à s’y rendre avec lui. Son père lui a dit que dans son état il risquait de ne pas s’en sortir s’il voyageait. Il a insisté. Son père lui a remis 5000 FCFA pour le calmer. Pour l’époque c’était une fortune. Mais il a continué d’insister et sa mère est venue convaincre le père de le prendre avec lui en justifiant qu’il voulait surement voir son grand-père avant la fin. Mon grand-père en colère le prend donc et se rend à Toulepleu. Là bas, le grand-père découvrant l’état de son petit fils pique une colère et apprend au papa que ce genre de maladie ne se soigne pas avec la médecine des blancs. Par chance, un chasseur d’éléphant qui était réputé dans toute la région était de passage à Toulepleu. Mon grand-père se rend avec mon papa et son père là-bas pour savoir ce qui se passe. La maman inquiète arrive aussi. Elle avait pris un car pour les suivre. Donc ils se retrouvent tous chez le chasseur d’éléphant qui quand il voit mon papa rit aux éclats (c’est ce que mon papa a dit oh). Il diagnostique une maladie de la tortue (vous avez bien lu). Il faut donc que mon papa mange une soupe de tortue avec une sœur afin de recouvrer la santé. Le chasseur précise que dans la soirée, il ne faut pas avoir peur. Il y aura une grande pluie avec de grands éclairs, mon père sera frappé par l’un d’eux. Il aura l’air mort, mais il ne le sera pas et se sera fini, il ira mieux. On prépare donc la soupe que mon père prend avec une de ses sœurs. Il est ensuite couvert et couché dans la case de l’arrière grand-mère, des tantes, de sa maman. Et une longue nuit commence. Comme le chasseur l’avait dit, il y eut la grande pluie, les éclairs, celui qui frappa mon père, l’impression que c’était fini et ensuite il s’est assis et il était guéri. Le chasseur a été quelque temps après écrasé par un éléphant. Il est mort. L’Afrique et ses mystères.

C’est sur ça que je m’arrête. Mon papa a vécu des choses incroyables et je suis heureuse de me souvenir de ce qu’il a partagé avec nous ses enfants et que je peux vous faire connaitre également.

 

 

Publicités

Publié par

Je suis d'abord Ingénieur des industries agro-alimentaire ensuite blogueuse, content writer, écrivain de nouvelles à mes heures perdues, passionnée de cuisine et de tout ce qui s'y rapporte, de musique aussi et enfin de ce qui aurait du passer en premier à savoir la lecture.

8 commentaires sur « CES HISTOIRES DE MON PAPA »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s