L’erreur de trop – Reveil brutal

L'erreur de trop - Reveil brutal, kaléidoscope de moi, bamba aida marguerite, nouvelle

Il se réveille et son premier geste est d’empoigner les douces fesses de sa belle. Mais il touche un drap froid. Il se redresse brusquement bien réveillé. Il fouille les armoires et découvre la triste réalité. Elle est partie. 

Il n’y a plus rien qui lui appartienne dans cette chambre. Il y a juste son odeur qui imprègne les draps. Elle est combinée à l’odeur de la plus belle nuit qu’il ait jamais passée avec une femme.

Elle a été tout ce qu’il n’aurait jamais espéré. Respective, passionnée, timide, fragile. Une belle surprise et là, seul dans cette chambre, il a encore envie d’elle.

Il va falloir rentrer et obtenir des explications de sa part. Il la veut dans son lit chaque nuit. Il ne sait pas pour combien de temps, mais il a besoin d’elle et il ne va pas abandonner. Jamais.

Le temps de s’excuser, de prendre un vol pour rentrer et de se précipiter à l’entreprise, il ne pensait qu’à elle, au contact de sa peau sous sa main, de son goût sur ses lèvres.

C’est en feu qu’il arrive à la réception de l’entreprise pour se voir remettre la lettre de démission de sa nouvelle assistante de direction.

Le mot rage n’exprime que faiblement ce qu’il ressent en lisant ces mots froids qui mettent un terme à une situation qu’il ne veut pas voir achever.

Il sort en trombe de l’entreprise et se dirige à l’aveuglette en ville jusqu’à son club de boxe. Il s’acharne comme un malade, altérant en partie l’équipement. Son coach l’évite de peur sûrement de prendre un coup plus agressif que sportif.

Il doit se rendre chez elle. En sueur, les mains en sang, il se rend chez elle et sans surprise constate son absence. Il doit donc se tourner en face vers F pour avoir des informations.

À son cœur dépendant, il sonne à la porte de l’ami. Ce dernier ouvre à la deuxième sonnerie et tente en le voyant de fermer son portail.

Il lui bloque la main avec assez de force pour le faire crier de douleur.

  • Où est-elle ?
  • Je ne sais pas !
  • Comment ça ?
  • Elle a déménagé. Je l’ai croisé chez ses parents, mais elle n’a rien voulu me dire.
  • Je veux des réponses. 
  • Après l’avoir agressé ? Tu n’en as pas marre de lui faire mal ?
  • Tu parles de toi ? Moi je lui ai fait du bien beaucoup de bien. Tu ne sais pas de quoi tu parles. 
  • Quels biens ? J’ai vu ses cicatrices !
  • Ce sont des marques d’affection, elle a adoré !
  • Au point de te fuir ?

Elle se fuit à elle même se dit-il intérieurement.

Il lâche la main de F et repart chez lui en colère. Elle le fuit comme la peste. Au point de quitter l’entreprise, sa maison…

Lui avait-il fait du mal sans le savoir ? Allongé sur son lit, il essaye de se souvenir des détails de cette nuit avec elle et au final il ne trouve rien et se récolte une douloureuse érection.

Publié par

Je suis d'abord Ingénieur des industries agro-alimentaire ensuite blogueuse, content writer, écrivain de nouvelles à mes heures perdues, passionnée de cuisine et de tout ce qui s'y rapporte, de musique aussi et enfin de ce qui aurait du passer en premier à savoir la lecture.

4 commentaires sur « L’erreur de trop – Reveil brutal »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s