Un autre visage de l’île boulay

20150218_122726 20150218_122523 20150218_122519 20150218_121341

L’île Boulay est un site touristique pas loin de la ville d’Abidjan. J’ai découvert cette île il y a quelques années, lors d’un voyage scolaire quand j’étais au lycée. À cette époque, on s’y rendait en employant un bateau-bus de la compagnie de transport maritime SOTRA. J’ai ensuite découvert Azito Palace dans la commune de Yopougon à Abidjan, qui donnait également accès à cette île par le biais d’un ponton et d’un bateau d’un standing un niveau en dessous de celui de la SOTRA. La balade coute toujours la somme de 1000 francs, mais je ne me souviens plus si cette somme couvre l’allée et le retour. Je sais juste qu’avec cette somme d’argent on a droit à une bouteille de sucrerie.

Aujourd’hui, je me suis dit : et si j’allais à l’île Boulay d’autant plus que cela fait des années que je ne m’y suis pas rendue. Donc, je décide de m’y rendre et malheureusement le bateau d’Azito Palace doit subir une vidange et ne traversera pas la lagune. Je me dis, pas grave. Je vais rester au restaurant (oui, il y a un restaurant du même nom du côté de Yopougon) et là on m’annonce qu’il n’y a rien de glacé (sucrerie). Merde alors ! comment vais-je faire maintenant ? (j’ai parcouru une longue distance moi) C’est là que la serveuse me dit qu’il y a un moyen de traverser en allant au village, mais que ce ne sera pas à Azito Palace. J’hésite un peu parce que c’est quelque chose de nouveau pour moi. Et puis je me lance. Je traverse le village (d’une hygiène plus que douteuse, je devais l’écrire) avant d’arriver au ponton ou se trouve un bateau de catégorie et de confort en dessous de celui d’Azito Palace.Pour y monter, il faut passer sur un monticule d’ordures et une échelle pas très pratique, je me suis même exclamée : mon Dieu ! tandis que le conducteur du bateau me répondait : il est bien vivant (lol). Je traverse sans encombre la lagune (un ouf de soulagement) pour la somme de 200 francs et je me retrouve au village ou je décide de découvrir la baie des milliardaires. Pour y avoir accès, une nouvelle aventure plus longue (la première était une mini aventure jalonnée d’ordu… pardon d’épreuves) qui s’effectue d’abord sur une motocamionnette (je ne sais pas si c’est le nom) qui me fait traverser presque toute l’île (300 francs) et ensuite sur un petit bateau à moteur qui m’amène à un restaurant qui m’a été recommandé par d’autres passagers et qui s’appelle chez Rodrigue.

20150218_122726 20150218_122723 20150218_122516 20150218_121346

Chez Rodrigue est un restaurant sur pilotis assez joli en bordure de lagune. On a une belle vue sur les différentes résidences qui jalonnent la lagune. Je commande, afin de me sustenter, du poulet braisé et des frites. Pour me désaltérer, j’opte pour une quantité assez importante de Coca-Cola. (Je mourrais de soif et oui je sais qu’il y a de l’eau) je profite du cadre enchanteur et surtout du calme (le tout pour la somme de 12000) avant de rentrer à la maison.

20150218_135636 20150218_135622 20150218_124424 20150218_124414

J’ai adoré cette journée en bordure d’eau malgré les difficultés de transport (tout ça fait partie de la sortie, tout ne peut pas toujours être calme) et je le referai avec plaisir !

P.-S. Je n’étais pas vraiment seule.

Publicités

Publié par

Je suis d'abord Ingénieur des industries agro-alimentaire ensuite blogueuse, content writer, écrivain de nouvelles à mes heures perdues, passionnée de cuisine et de tout ce qui s'y rapporte, de musique aussi et enfin de ce qui aurait du passer en premier à savoir la lecture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s