QUAND JACQUEVILLE SE LA PETE !

9306681684_d5c8015589_b

Je découvre JACQUEVILLE lors d’une sortie de groupe. Ne connaissant qu’Abidjan et la ville de Bouaké, je suis toute excitée à l’idée de mettre une nouvelle ville de mon pays sur ma liste.

jacqueville.jpg

Le car que le groupe et moi avons emprunté, après 30 min de route, accède au nouveau pont menant à JACQUEVILLE. Parce que JACQUEVILLE était accessible auparavant grâce au bateau bac. Aujourd’hui on y accède grâce à une structure fiable et plutôt jolie qu’est le pont.

jacqueville.jpg

jacqueville.jpg

JACQUEVILLE c’est une route qui file au loin avec de part et d’autre de la verdure entrecoupée de quelques pistes menant à des plages ou des hôtels.

jacqueville.jpg

jacqueville.jpg

JACQUEVILLE est entre mer et lagune. Voir tous ces espaces vierges parsemés de quelques villages ça donne chaud au cœur. Je souris tout au long du voyage respirant l’air frais découvrant ce lieu si exotique et de mon cher pays.

jacqueville.jpg


jacqueville.jpg

Et puis nous arrivons à la plage. Celle que nous avons choisis est déjà pleine de monde. C’est la preuve de ce que JACQUEVILLE n’est plus cette lointaine destination qui recevait peu de visiteurs de par la complexité à y accéder.

Nous trouvons une place à grand coup de gueule et de discussion. Pour avoir des sièges, nous devons nous battre pour nous imposer. Par cette chaleur (il fait terriblement chaud), ce n’est pas très aisé. Enfin, nous nous installons tant bien que mal et devons maintenant penser à nos commandes. Nos commandes, nous ne les avons pas toutes.

Moi je ne mange pas. En effet, j’attends en vain mon poisson-braise. Je vais par trois fois en cuisine avant de me faire annoncer que je devais appeler avant.

Je suis rouge de colère. J’ai du mal à digérer franchement moi qui me fais une joie de prendre des photos pour mes food trip ! Et la propriétaire qui fait du charme aux Européens tandis que nous restons là à nous remplir le ventre de sucreries (Tchip!!).

Je m’interpelle. Pourquoi une attitude aussi désobligeante ? Pourquoi cette absence de courtoisie ? Ce pont vu comme une bénédiction a t-il révélé le caractère imbu d’eux même des locaux ? Est-ce dire que ça ira de pire en pire ? Que le ministère du Tourisme devra prendre les choses en main et donner des formations gratuites ?

Parce que pour moi le tourisme ce n’est pas ça. Ce n’est pas être discourtois. Moi qui me faisais une joie de me rendre dans cette ville j’en garde un goût amer.

Publicités

Publié par

Je suis d'abord Ingénieur des industries agro-alimentaire ensuite blogueuse, content writer, écrivain de nouvelles à mes heures perdues, passionnée de cuisine et de tout ce qui s'y rapporte, de musique aussi et enfin de ce qui aurait du passer en premier à savoir la lecture.

One thought on “QUAND JACQUEVILLE SE LA PETE !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s