Jusqu’à ce que tu me reviennes…

jusqu'à ce que tu me reviennes...A mes jets d'encre, Bamba Aida Marguerite

Quand un homme qu’on a connu dans tous les sens du terme se trouve être le futur nouveau chéri de sa meilleure amie… C’est l’histoire que raconte jusqu’à ce que tu me reviennes… Pour vous donner une idée voici un extrait pour vous mettre l’eau à la bouche !

C’est par un temps pluvieux que Charlène décide en ce matin de novembre de rendre visite à sa meilleure amie Émilie qui vient non loin de chez elle. Elle s’enveloppe dans une longue écharpe bleu nuit qui couvre ses bras nus et sort rapidement de chez elle. La rue est vide et elle n’est pas surprise, les Ivoiriens ont souvent beaucoup de peine à se retrouver à pied sous une pluie même fine. Elle arrive en quelques minutes devant la porte de son amie et l’ouvre sans frapper. Émilie est assise au salon en face de la télévision.

– Coucou Charlène, qu’est-ce que tu fais dehors par ce temps ?

– Je suis venue rendre visite à ma chère amie. Qu’est-ce que tu regardes ?

– Des clips vidéo que j’ai gravés récemment.

Charlène retire son écharpe qu’elle secoue pour retirer l’eau avant de la déposer sur une chaine. Elle s’installe ensuite à côté de son amie au moment ou le dernier clip de Beyoncé du titre Best thing i never had sort. Elles restent silencieuses quelques instants, s’imprégnant de la magie de la vidéo et Émilie a presque les larmes aux yeux.

– Ce clip est vraiment réussi, regarde comme elle semble heureuse Émilie. Quand est-ce que ce sera notre tour ?

– Notre tour est pour bientôt ma chérie, il ne faut pas se presser. C’est ce que tu dis à chaque fois, mais moi je manque de patiente et j’ai ma mère sur le dos.

– Je sais, mais je suis certaine que ton homme n’est pas loin, en parlant des hommes, tu sais quoi ?

– Non ?

– Et bien, j’ai reçu une invitation de mon correspondant de Facebook, il veut me rencontrer demain soir.

– Vendredi ?

– Oui

– Et bien, ce serait bien de sortir un peu, même s’il ne te dit rien au moins tu te seras distraite.

– Et si tu venais avec moi ? C’est tellement mieux quand tu es avec moi.

– Je ne sais pas si demain je pourrai me libérer, je ne connais même pas mon programme.

– S’il te plait, ne me laisse pas seule avec cet homme. Je suis sûre que si tu viens, on va bien s’amuser.

– Je vais réfléchir et je te fais signe.

– OK, je vais te laisser, il faut que je trouve une tenue dans mes nombreux sacs, on se voit plus tard.

– OK

Charlène embrasse rapidement son amie et sort de sa maison avant de prendre la route du marché. Elle a certes des vêtements, mais pas de chaussures. Il lui faut une paire noire en forme de bottine parce que c’est ce qui est à la mode actuellement. Elle trouve ce qu’elle cherche dans un magasin situé en bordure de voie.

– Bonjour Monsieur, à combien est-ce que vous vendez cette paire de chaussures

– Son coût s’élève à 35000, mais c’est un prix à débattre. Je peux te la laisser à 34500.

– Tu ne penses pas que c’est un peu trop 35000 pour cette paire qui est si légère et ce n’est même pas du cuir !

– Actuellement, c’est ce qui est à la mode ma chérie

– il ne faut pas exagérer !

– À combien veux-tu prendre cette chaussure ?

– J’ai 10000

– Ah ! Quel est ce prix ?

– C’est ce que j’ai.

– 20 000, c’est mon dernier prix

– Je ne peux te donner que la somme de 10 000. Je peux mettre deux milles sur les 10 000 mais c’est tout.

– Ça ne m’arrange pas, j’ai acheté cette chaussure à plus que ça !

– OK, j’ai tout essayé, je vais rentrer chez moi et te laisser ta chaussure.

Charlène fait mine de s’éloigner et comme elle s’y attendait, le vendeur la rappelle et lui vend la paire au prix qu’elle a proposé. Elle retourne chez elle. Elle est très satisfaite de son achat et commence à chercher une tenue qui ira avec sa nouvelle trouvaille. Elle choisit finalement une petite robe sans manche noire et un léger chemisier en soie de violette qui rendra sa tenue un peu plus décente.

Elle passe ensuite la soirée en ligne avec son correspondant. Ils parlent de tout et de rien. Elle a au fond de son cœur l’impression qu’elle est sur la bonne voie. Le lendemain est une longue attente, le temps semble défiler au ralenti et elle s’impatiente. Elle en oublie même Émilie. Quand cette dernière se présente chez elle en fin de soirée dans un jean moulant et un petit tricot avec des bottines aux pieds elle lui demande :

– Où est-ce que tu vas dans cette tenue ?

– Tu m’as invitée, tu ne t’en souviens pas.

– Seigneur, je t’avais complètement oublié. Je suis désolée, je suis tellement stressée.

– Je te comprends. Les premières rencontres, c’est toujours comme cela.

– J’espère que ça va bien se passer

– Tu t’inquiètes pour rien.

– Tu as raison. Attends, c’est lui qui appelle.

Charlène décroche et indique l’emplacement de sa maison à son correspondant. Après quelques minutes, une Passad grise se gare en face de sa porte. Un homme de grande taille et de teint noir, très élégant en sort et se dirige droit vers Charlène.

– Bonjour Charlène, j’avais vraiment hâte de te rencontrer depuis tout ce temps où nous échangeons sur Facebook.

– Moi aussi. Je te présente mon amie Émilie. Émilie, Marc André

Lorsque Marc André posa les yeux sur Émilie, il resta quelques instants sans voix. Émilie était également surprise de se retrouver devant celui qui avait, une nuit, marqué son esprit à jamais. Charlène trop obnubilée par sa joie de se retrouver avec un correspondant qui ne lui faisait pas honte et qui en plus avait les moyens ne se rendit compte de rien.

– Je suis ravi de vous connaitre Émilie

– Je le suis également, André

– Et si nous allions prendre un pot maintenant Mesdames ?

A suivre…

Publicités

Publié par

Je suis d'abord Ingénieur des industries agro-alimentaire ensuite blogueuse, content writer, écrivain de nouvelles à mes heures perdues, passionnée de cuisine et de tout ce qui s'y rapporte, de musique aussi et enfin de ce qui aurait du passer en premier à savoir la lecture.

Un commentaire sur « Jusqu’à ce que tu me reviennes… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s